• Virgules

    Virgules

     

    « Elle a peur de moi. Peur que je fasse une crise. »

     

    Mais moi aussi j'ai peur tu sais, j'ai la trouille parce que je sais que je réussirais pas à te consoler, parce que je sais qu'il y a les autres, toujours les autres, qui feront mieux que moi, parce que ça me rappelle moi et parce que je serais triste avec toi.

     

    J'arrive pas à comprendre comment t'en es arrivée là, comment on n'a pas réussi à te relever avant qu'il soit trop tard, comment c'est possible de survivre comme ça, comment t'arrive pas à t'en sortir.

     

    J'ai envie de relever ta tête, de te secouer, de te dire regarde le ciel, regarde, regarde les oiseaux, le soleil, la vie, la pluie, les nuages, la vie continue, regarde, regarde, regarde, arrête de gâcher tes jours, regarde, c'est encore beau dehors, sors, saisis la main qu'on te tend tous, une bonne fois pour toute.

     

    J'ai envie de t'emmener dans un endroit bien, un endroit doux, avec plein de soleil et de rêves, j'ai envie de te voir sourire toute la journée, j'ai envie de te voir aller mieux mais vraiment mieux. De t'emmener à la mer marcher dans le sable et les rochers et regarder le soleil se coucher. J'ai envie de virer le noir de nos têtes, de le remplacer par du rouge, du jaune, du violet, du rose, du bleu, du vert.

     

    Je veux te crier stop, on arrête, on recommence là où on en était avant, quand on se baladait dans les rues en riant sans arrêt, on efface la fin 2014 et 2015 aussi, on dégage les pleurs les larmes les yeux rouges les doigts qui se serrent dans le vide et on reprend, stop, tu m'entends, c'était pas la bonne prise, coupez, on refait.

     

    J'écrirais bien en majuscules, la vie est belle, LA VIE EST BELLE, là, tu vois, je l'ai fait, je peux pas crier plus fort, la vie est belle et t'as que dix-sept ans, profites-en. T'es quelqu'un de bien, et même si je sais pas vraiment si je peux te faire confiance eh bien je le fais, parce que c'est toi, parce que t'en as besoin, que je ne te demande plus tous les midis si t'as mangé, si t'as parlé, si.

     

    Alors j'ai peur, on a tous peur pour toi, parce qu'on voit pas la fin, parce qu'on sait pas quand ni comment ça va se terminer, et parce qu'on veut que tu surmontes tout ça mais qu'on n'arrive plus à bien t'aider.

     

    "Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."

    Simone de Beauvoir


  • Commentaires

    4
    Mercredi 23 Septembre 2015 à 18:22

    J'espère que ça ne t'arrivera pas ! Merci ;) ♥

    3
    Dimanche 20 Septembre 2015 à 14:45

    Je suis d'accord avec Mirlen, cette personne est dans la détresse et toi tu as peur de la perdre.

    Je n'ai jamais vécu cela, mais je te comprends. Je ne supporterais pas de perdre quelqu'un que j'aime, et je m'accrocherai à elle en me forçant au maximum de l'aider.

    Courage! ♥

    2
    Samedi 19 Septembre 2015 à 18:27

    Oui, c'est ça, c'est exactement ça. Merci pour ton commentaire, Mirlen ♥.

    1
    Samedi 19 Septembre 2015 à 18:12

    Je sens la détresse... La détresse quand on est en train de perdre quelqu'un, la peur et l'envie de lui gueuler en plein dans l'oreille ARRETE DE TE FAIRE DU MAL, ARRETE DE NOUS FAIRE DU MAL ! 

    J'ai parfois été à la place de la personne qu'on voulait sauver, et tu es très très brave de t'accrocher et d'aider. Bon courage ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :