• Jeunesse

    J'aurais du mal à définir les limites des lectures "Jeunesse". Si tu as moins de douze, treize ans, cette partie est faite pour toi. Remarque, si tu as plus de dix ans, tu peux aller fouiller un peu du côté ado, tout dépend de ton niveau de lecture. Et puis si tu as plus de treize ans, plus de vingt, quarante, soixante ans, tu peux quand même regarder ce que je te propose par ici, parce que les livres jeunesse ne sont pas exclusivement réservés à la jeunesse.

    En fait, les livres dont je parle ici, ce sont des livres que j'ai lu quand j'étais plus petite, mais parfois pas. Le prince heureux, par exemple, je l'ai lu à seize ans. Je relis encore les livres de Yaël Hassan, ou ceux de Roal Dahl, et même ma maman les a lus, après moi.

    Les livres que tu trouveras ici, ce sont des livres qui peuvent plaire à la jeunesse, mais aussi aux ados et aux adultes.

    Bonne lecture !

  • Marie Corneille, une jeune fille de dix-sept ans, quitte Paris et sa vie misérable pour vivre dans le château de Voltaire. Oui, Voltaire, ce grand philosophe, a décidé de l'adopter et d'en faire une vraie demoiselle des Lumières : "cultivée, spirituelle, gracieuse". Le hic ? Marie ne sait pas bien lire ni écrire, et n'a aucun goût pour les études...

    Annie Jay, La demoiselle des Lumières - Fille de Voltaire

    Ce roman d'Annie Jay est, comme toujours, agréable à lire. On suit avec attention le bouleversement de la vie de cette jeune fille qui, du jour au lendemain, se retrouve aux côtés d'un philosophe qui a de grandes ambitions pour elle. Marie a son petit caractère, et s'oppose bien vite à certains points de l'éducation que le philosophe veut lui donner; les échanges qui s'ensuivent peuvent être ainsi très amusants. Marie rencontre donc Voltaire et son entourage, ainsi que Claude, un jeune homme très sympathique...

    Le point important de ce livre réside dans l'affaire Callas, affaire réelle, vue au travers de Marie. C'est une histoire qui nous révolte autant qu'elle, et qui amène un peu d'action. On apprend ainsi beaucoup sur le contexte du 18e siècle, Siècle des Lumières, et sur Voltaire et d'autres philosophes tels que Rousseau.

    Un livre idéal pour ceux qui sont en 4e puisque le programme porte en partie sur les Lumières, mais aussi pour tous ceux qui aiment l'Histoire !


    2 commentaires
  • Et si, du jour au lendemain, vous passiez d'adolescente normale à princesse héritière d'un pays ?

     

    Journal d'une princesse, T1

     

    Mia est une adolescente tout à fait normale. Enfin presque. Elle habite un appartement avec sa mère et son chat à New-York. Elle se trouve trop grande, trop plate. Avec son amie Lily, elle entame sa première année de lycée, et pense y passer pour une mutante. Le pire, ce serait que le lycée apprenne la liaison entre sa mère et son prof de maths.
    Non, en fait, il y a encore pire : que tout le monde sache ce que son père vient de lui annoncer. Il est le Prince de Génovia, un pays au bord de la Méditerranée, ce qui fait d'elle l'unique princesse héritière...

     

    Nous voici plongés au cœur de la vie de Mia, de ses préoccupations et du grand changement qui s'annonce. Alors que beaucoup de filles rêveraient d'être une princesse, son nouveau statut n'est pas du tout à son goût. Elle, une princesse ? Inimaginable. Dans son cahier, elle partage toute sa vie, ses réflexions, les problèmes liés à l'adolescence ou à son rang, de ses nouvelles obligations jusqu'aux listes écrites avec Lily.  

     

    La plume de Meg Cabot est dynamique, on ne s'ennuie pas. Malgré quelques personnages ou situations très stéréotypés, les aventures de Mia restent amusantes tout au long de la série. On a affaire à un journal intime réaliste et qui se lit comme un vrai roman, comme si Mia nous racontait son histoire. Les jeunes filles peuvent se reconnaître dans l'héroïne qui, princesse ou pas, reste simple et naturelle, adolescente à 100% !

     

    J'ai vraiment adoré cette série. Je la conseille à toutes les filles, parce que c'est vraiment plaisant et bien écrit !

     

    Deux films ont été adaptés de cette série (Princesse malgré elle & Un mariage de princesse, avec notamment Anne Hataway et Julie Andrews). On constate beaucoup de différences avec les livres, mais ils sont eux aussi très drôles et je les regarde encore de temps en temps.


    5 commentaires
  • Oscar Wilde, Le prince heureux

     

    La statue du Prince heureux, recouverte d'or, fait la fierté de la ville où elle se dresse. Mais un jour, lorsqu'une hirondelle en route pour l’Égypte s'arrête sur ses pieds pour la nuit, elle reçoit comme des gouttes d'eau... Le prince pleure ! Mais qu'est-ce donc qui le rend si malheureux ? Et comment l'aider ?

    J'ai lu ce "conte" cette année en français. Il est vraiment très court : en une heure, j'ai eu le temps de le lire, le relire et travailler dessus !
    Sinon, j'ai beaucoup aimé. C'est une très belle histoire, que l'on peut lire aux plus jeunes comme aux plus grands. Les thèmes abordés font réfléchir sur l'humanité tout simplement. Le Prince heureux nous offre une belle réflexion sur la notion de bonheur !

    Je vous le conseille donc très fortement, c'est un texte magnifique, d'autant plus qu'il est court !


    2 commentaires
  • Camus a bien du mal à réciter sa leçon. Heureusement, La Crique est là pour lui souffler. Camus ne sera pas puni. Vite, tous les gamins du village de Longeverne s'élancent à la suite de Lebrac, le chef incontesté. Il s'agit de de donner une volée bien méritée à ces garnements de Velrans qui les ont provoqués. Quelle bagarre !...
    Oui, mais quelle correction quand ils rentrent à la maison, les boutons arrachés, le pantalon tombant lamentablement sur les mollets. Comment engager de nouveaux combats sans qu'aucun boutons ne sautent ? Bien des idées germent dans le cerveau ingénieux de Lebrac et de ses comparses.

    Louis Pergaud, La guerre des boutons

    Vous l'aurez compris, c'est la guerre entre les enfants de Longeverne et de Velrans, deux villages voisins. Mais attention, c'est sérieux ! Chaque camp développe, copie, améliore les techniques de son adversaire. Le butin est constitué de boutons, de lacets, de bretelles. Il faut s'organiser pour réparer les vêtements et échapper aux adultes.
    Un roman drôle, un de ces romans à lire au coin du feu avec le sourire aux lèvres. Les aventures sont narrées avec humour et les dialogues retranscrits avec fautes de langages...
    J'ai dévoré ce livre très jeune, et je le relis encore de temps en temps. Ce sont des aventures vraiment amusantes dont on ne se lasse pas !


    1 commentaire
  • Roald Dahl, Le bon gros géant

    "Sophie ne rêve pas, cette nuit-là, quand elle aperçoit de la fenêtre de l'orphelinat une silhouette immense vêtue d'une longue cape noire. Une main énorme s'approche et la saisit. Et Sophie est emmenée au pays des géants. Terrifiée, elle se demande de quelle façon elle va être dévorée. Mais la petite fille est tombée entre les mains d'un géant peu ordinaire : c'est le BGG, le Bon Gros Géant qui se nourrit de légumes et souffle des rêves dans la chambre des enfants." [Résumé officiel]
     
    - Bon, d'accord. C'est un livre plutôt pour les enfants, à partir de sept ou huit ans. Mais j'ai tellement aimé cet auteur qu'il faut bien que je vous en parle un peu, non ? -
     
    Cette histoire, c'est du Dahl tout craché. Un géant, gentil, végétarien et souffleur de rêves. Une petite fille, pleine de questions, maligne et audacieuse. De l'imagination, de l'humour. J'ai franchement adoré le personnage du BGG (Bon gros géant), gentil, un peu maladroit... On s'identifie bien à Sophie (quand on a huit ans, hein) et on aimerait presque rencontrer son nouvel ami.
    Et puis, tout est formulé de manière très poétique, délicate et comique, c'est vraiment un livre très agréable à lire.
     
    Est-ce que vous l'avez déjà lu ? Qu'en avez-vous pensé ?

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique