• Feeling I'm a girl.

    Feeling a girl.

    "Je dis juste que, si une fille qui se balade en minijupe se fait violer, bah c'est de leur faute à eux deux."

    Voici ce qu'un garçon de dix-sept ans a déclaré dans ma classe, essentiellement féminine, supposant qu' "une fille qui se promène en minijupe cherche à se faire violer".

    Non.

    Personne n'a envie de se faire violer. Car dans ce cas, puisqu'il y a consentement, il me semble logique que cela ne soit pas un viol.
    Le viol ou les agressions sexuelles sont des actes inacceptables, inhumains, horribles et extrêmement graves. Ils ont des conséquences désastreuses sur la vie des victimes, que ce soit au niveau physique, psychologique, émotionnel ou comportemental.
    Alors non, une femme qui se promène en minijupe ne recherche pas cela, elle veut peut-être séduire, mais pas subir de tels actes.

    Une femme n'a pas à s'habiller selon les "consignes". Si je veux me promener la nuit en minijupe, je le fais. Sortir en pantalon pour ne pas courir de risque, ou ne pas sortir du tout, c'est agir par la peur et la laisser gagner. On raisonne trop souvent à l'envers : "si tu mets une minijupe le soir et que tu sors dans la rue, tant pis pour toi si on t'agresse, je t'aurais prévenue". Dans ce cas on ne se met plus en maillot de bain à la piscine, on se baigne tout habillée, on se couvre des pieds à la tête même par trente degrés.
    On peut se faire agresser, que l'on soit un homme, une femme, une petite fille ou un petit garçon. Que l'on soit en robe courte, en jupe longue, en short, en pantalon, ça ne change absolument rien, le risque est le même. Le problème, ce n'est pas de sortir dans telle ou telle tenue, parce que si quelqu'un veut vous faire du mal, il vous le fera même si vous êtes habillée en cosmonaute. Le problème, c'est que personne n'a le droit d'agresser quelqu'un, c'est que l'agression ou le viol ne devraient pas avoir à exister, c'est cette culpabilisation des femmes alors que ce n'est pas elles qu'on devrait culpabiliser.

    Le seul coupable est l'agresseur, et il n'est pas excusable.


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    12
    Samedi 27 Juin 2015 à 09:47

    Je suis d'accord avec vous. Se mettre en jupe ou en pantalon, à vrai dire, ne changera pas grand chose, comme le souligne ChtiteFourmi, les hommes ne portent pas de jupe ! Mais dans les pensées de pas mal de gens, mettre une jupe c'est provoquer. Alors on ne peut pas blâmer celles qui n'osent pas se mettre en jupe, parce qu'au final ça paraît logique. On peut seulement blâmer ceux qui sont incapables de se contrôler et ceux qui tiennent de tels propos.

    11
    Lundi 8 Juin 2015 à 21:44

    Là nous parlons d'homme car le sujet est la mini-jupe, mais sachez que des femmes pensent de la même façon, selon les dernières statistiques publiées officiellement 1 femme sur 4 et 1 homme sur 6 ont subit au cours de leur vie des abus et violences sexuelles. Pourtant les hommes ne portent pas de mini-jupes arf

    10
    Lundi 8 Juin 2015 à 13:05

    SI un homme ne peut pas se contrôler devant une femme en mini-jupe, cela fait de lui un animal pas un homme! 

    9
    Dimanche 7 Juin 2015 à 14:30

    Et oui, malheureusement il y en a beaucoup qui pensent comme cela. On pourrait croire qu'en vieillissant, l'Homme devient plus réfléchi mais ce n'est pas toujours le cas... Quand j'étais plus jeune, je faisais très attention à cela, je ne portais jamais de jupes ou de robes quelques soient leur longueur car je ne voulais pas qu'on me regarde ou qu'on me critique ou entendre des commentaires...

    En vieillissant, je me suis rendue compte que ce n'est pas une majorité de personnes qui pensent cela, d'ailleurs la plupart se moque de ta façon de t'habiller que ta jupe soit courte ou pas... Alors profitez, c'est l'été (enfin presque )

    8
    Dimanche 7 Juin 2015 à 00:49

    Ca me fait pensé à un reportage que j'avais vu il y a longtemps en Inde, et où une femme qui s'était faite violer témoignait. Elle était complètement rejetée de sa ville, comme si elle était la coupable, alors qu'elle avait été victime d'une viol. D'autant plus qu'il me semble qu'elle avait décidé de se battre et de dénoncer ces actes... Et idem, en Inde, beaucoup d'hommes expliquait que la femme était fautive, qu'elle n'avait pas à se dévêtir... Bref, elle provoquait, elle assumait. 

    Et évidemment je trouve ça dégueulasse. Mais quelque part, je l'ai accepté. Genre, quand je prend le train et métro à Paris, j'évite les jupes / robes, pour éviter les remarques. Et le jour où j'ai pris le train et que je me suis mise en jupe, ma tante a prévenu ma mère qui m'a dit de ne plus me mettre en jupe, de peur que je me fasse agresser. Et je trouve ça dommage, de perdre une liberté, simplement pour ne pas provoquer les pulsions de messieurs incapables de se retenir, se croyant au milieu d'un bétail avec toutes les femmes à leur disposition. Mais en même temps, inconsciemment, je l'ai accepté.

    7
    Samedi 6 Juin 2015 à 22:44

    Merci d'avoir réagi toi aussi !

    6
    Samedi 6 Juin 2015 à 22:13

    J'en ai marre des gens qui résonnent en se disant que si une fille s'habille de façon courte, elle s'expose à des agressions et autres remarques verbales déplaisantes... Il fait chaud, on se découvre, c'est tout ! C'est un principe universel... :(

    Merci pour ton article ! 

    5
    Samedi 6 Juin 2015 à 18:34

    Merci pour vos réactions.

    Je n'arrive pas non plus à croire qu'on puisse dire cela, et pourtant si. Il n'a pas été sanctionné, mais ses propos ont entraîné un grand débat dans la classe, et je pense que plus personne ou presque ne le regarde de la même façon...

    Je suis d'accord avec toi, ChtiteFourmi, pour dire que la peine n'est souvent pas assez lourde, et que ces personnes ne font pas "attention" à la tenue, la minijupe ne sert ensuite que de prétexte.

    4
    Samedi 6 Juin 2015 à 14:23

    Tout à fait d'accord avec toi. Il est inadmissible de devoir se vêtir de telle ou telle manière pour éviter des actes de ce genre, surtout que ce n'est qu'un préjugé.

    3
    Samedi 6 Juin 2015 à 13:53

    Il n'y a pas que les garçons et pas qu'à cet âge là que le raisonnement du "mini-jupe" = provocation.
    Et une personne qui veut abuser d'une autre peut en avoir envie juste à cause d'un regard, d'un mot, ou un pantalon, la mini-jupe n'est qu'un préjugé.
    Une personne qui a de telles pulsions ne réfléchit pas malheureusement et avec ce pronostic de "crise de folie passagère" beaucoup n'ont pas la peine qu'ils mériteraient arf

    2
    Samedi 6 Juin 2015 à 13:09
    1
    Samedi 6 Juin 2015 à 12:59

    Mais c'est horrible ce qu'a dit ce garçon!! Comment peut-il dire ça??

    J'espère que, si on l'a entendu, il a été sanctionné!

    Tu as très bien résumé de ce que je pense de cet acte!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :