• [Concours 6] Participation de Cécile-

    Mille excuses, je viens de me rendre compte que je n'avais pas posté toutes les participations au concours (qui a été annulé). Je rattrape mon retard, promis.


     

    - Mamie, raconte-nous une histoire de ta jeunesse ! demandèrent mes petits-enfants d'une voix mielleuse.

    Ils adorent que je leur raconte une histoire de moi, belle et jeune, en 2014.

    - D'accord, si vous êtes bien sages ! répondis-je, le sourire aux lèvres.

     

    - Oui grand-mère ! répondirent-ils en choeur tout en actionnant une musique de leur tablette tactile accrochée au mur.

     

    Je commençais donc mon récit :

    « J'avais 17 ans. Je cherchais un travail pour me faire un peu d'argent. Alors, après avoir donné mon CV aux entreprises les plus proches, on m'avait acceptée dans un restaurant appelé Mcdonalds. Je pense que vous savez ce que c'est, non ? Donc, acceptée dans ce restaurant rapide, une jeune dame d'à peu près 20 ans est venue me voir pour m'expliquer. Elle m'amena alors derrière le comptoir, là où on commandait, et m'expliqua tout assez rapidement. Elle sentait mauvais la friture, avait des cernes sous ses yeux et semblait déprimée. Sa voix était ferme et blasée. Elle me disait plusieurs choses, tout en désignant les endroits :

    - Bon, alors ici on chauffe les frites. Là y'a les menus Happy Meals pour gamins. T'ouvres la boîte en carton, tu mets les trucs dedans et hop tu fermes en repliant. Facile. Ici y'a les boissons, et les gobelets. Ensuite là bas on a les commandes par drive, mais vu que t'es nouvelle tu vas pas les faire.
    Je hochetais la tête mais je ne comprenais pas tout ce qu'elle disait. Elle parlait d'une rapidité, et quelques clients criaient :
    - Et mon McChicken ?!

    Elle les ignorait royalement. Elle disait que tant que ce n'était pas la commande qu'elle devait faire, elle ne répondait pas aux clients insatisfaits, mais que moi, je devais leur répondre puisque j'étais nouvelle. Pas très logique. Elle m'attribua un rôle aux bornes, c'est à dire, les gens qui ont commandé par cet espèce d'ordinateur venaient ici pour prendre ce qu'ils avaient demandés en quelques clics. C'est à ce moment que j'ai fait complètement n'importe quoi. J'ai soufflé un bon coup et je suis allée aux retraits des commandes. Il était treize heures pile, l'heure où les gens arrivent en masse. Mon écran tactile reçut une commande, la commande CB 49. J'ai mis tout ce qu'il fallait dedans, tranquillement. Quelques clients arrivaient devant moi avec leur ticket. Mais mon écran reçut une autre commande, la CB 51, et ça m'a complètement mélangée. Comme il fallait une boisson dans la CB 51, je suis allée en chercher. Mais j'ai confondu les deux plateaux et mis la boisson sur le plateau de la CB 49. C'est alors qu'un autre employé vint me voir, et me dit :

    - Mais putain, tu t'es trompée ! La CB 51 c'est à emporter, tu devais pas le mettre sur un plateau !
    Il partit à ses mots sans m'aider, et je mis tout dans un paquet à emporter. Sauf qu'en remettant tout, j'ai mélangé la CB 49 et CB 51. Je vis que cet employé revint avec un paquet à emporter et tout ce que la CB 51 devait avoir. Il avait en fait fait la commande de la CB 51 sans me prévenir.
    - Sérieux, je t'avais dit que je faisais la CB 51, qu'est ce que tu fous ?

    En même temps, une autre jeune employée m'interpela :

    - Eh la nouvelle, fais moi un ptit Ice Tea pour la commande de mademoiselle, steuplait ! Je chauffe les frites !

    Je partis donc faire son petit Ice Tea, laissant l'employé énervant en plan. Lorsque je suis revenue, l'employé énervant n'était pas là, et plusieurs clients faisaient la file devant, l'air mécontent.
    Je posais le petit Ice Tea que j'avais dans la main sur un plateau, sans faire exprès. Un jus d'orange était juste à côté de ma main. La jeune employée me reposa la question :

    - Alors, l'Ice Tea ?

    Sans faire attention à ce que j'avais sous la main, je lui donnais le verre de jus d'orange. Elle le prit et le donna à la demoiselle devant elle.

    Les clients devant moi commencèrent à s'impatienter et ils nous criaient dessus, impatients. Toute rouge, stressée, je ne réfléchis pas à mon acte et dis :

    - La commande CB 49, s'il vous plaît !

    Les gens qui avaient cette commande arrivèrent et me prirent le plateau des mains.

    Quelques secondes après, ils revenèrent, plus rouges qu'avant. Alors, d'autres employés vinrent et essayèrent de calmer la situation, mais ils commencèrent à se disputèrent entre eux. Je courus dans les espaces réservés aux personnels, me rhabilla et rentra chez moi. Qu'est-ce que j'avais eu honte ! L'employé énervant raconta tout au patron, et le surlendemain, je reçus une lettre de licensiement. »

     

    Mes petits-enfants avaient bien rigolés, mais en même temps ils ne comprenaient pas vraiment pourquoi c'était aussi difficile à cette époque. C'est sûr que maintenant, il y a eu beaucoup de progrès technique.

    - J'ai tellement eu honte et j'ai tellement regretté… Mais maintenant ça me fait bien rire. Alors retenez bien qu'il faut réfléchir avant d'agir ! Conclus-je, rigolant gaiement.


     

    Qu'en pensez-vous ?

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :