• Résultats du concours

     

    Les résultats tant attendus du concours sont enfin ici ! Tout d'abord, un énorme merci aux quatre participants ainsi qu'à tous ceux qui ont voté pour déterminer le gagnant : grâce à vous je peux sentir que mon blog est vraiment vivant.

    Passons maintenant aux résultats, si vous le voulez bien !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La participation choisie par *EniraM* est celle de Cécile-. Bravo ! Tu gagnes une publicité pour ton blog, et soit le choix du thème du prochain concours, soit celui du prochain gagnant.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La participation choisie par le public est celle de... Iolka ! Félicitations ! Tu gagnes toi aussi une publicité pour ton blog, et l'une des deux "récompenses" citée ci-dessus, selon le choix de Cécile-.

     

    Parce que participer à un concours, c'est bien, et qu'avoir un retour sur sa participation, c'est mieux, voici un avis sur chacune des participations !

     

    Iolka : Ton texte est vraiment très bien écrit. Tu fais passer toutes les émotions nécessaires à travers ton écriture, sans que ce soit trop, ce qui fait que ce qu'on ressent à la lecture nous paraît réel et juste. La chanson est également bien choisie.
    Lire sa participation

     

    Cécile- : *EniraM*, qui a choisi ton texte, m'a envoyé que tu avais bien intégré la chanson à ton texte. Voici son avis : « Je ne suis pas particulièrement fan de Calogero et pourtant les paroles de cette chanson particulièrement me touchent quand je l'entends, ça m'a fait plaisir de les retrouver dans ce texte qui est d'autant plus très bien écrit. »
    Pour ma part, j'ai trouvé que malgré quelques formulations un peu maladroites, ton texte était bien écrit et que le texte et la chanson se complétaient très bien.
    Lire sa participation

     

    Laurawr : Déjà, bravo pour tes rimes qui ne font pas du tout superficielle, c'est un exercice difficile ! La chanson et le poème se correspondent bien. Le monde que tu nous décris s'anime devant nous, ton lecteur imagine les plantes, les animaux s'éveiller à l'arrivée du printemps. Un poème très bien et délicatement écrit !
    Lire sa participation

     

    Lucas : Merci pour ta participation, sans toi il n'y aurait pas eu de votes ! La chanson est bien intégrée à ton poème. On comprend bien l'espoir et le rêve de la princesse ! Fais juste attention aux fautes, qui sont très nombreuses.
    Lire sa participation

    J'espère que ça vous aura plu !
    Autre chose : merciiiiiiiiiii pour les 6000 visites !!


    12 commentaires
  • Les votes pour déterminer l'un des gagnants du quatrième concours d'écriture sont ouverts ! Vous n'avez qu'à cocher la participation que vous préférez et à valider votre vote sur le sondage dans le menu de droite.

    Avis aux participants : l'anonymat est toujours obligatoire, donc vous ne devez pas dire aux autres quel texte vous avez écrit afin qu'ils votent pour vous, s'il vous plaît !

    Les votes se termineront dans une semaine, à savoir mercredi 15 avril à 8h30.

    A bientôt donc pour les résultats !


    4 commentaires
  • Voici la 4e et dernière participation. Les votes seront mis en place dans les prochains jours !


     

    Je l'imagine,
    D'un regard doux qui me fascine
    D'une chevelure brune
    Et un sourire brillant telle la lune .

    Je rêve tellement,
    Mais va-t-il venir, vraiment?
    Peut-être, sur son beau cheval blanc
    Arrivera-t-il sur la plaine, majestueusement

    Un jour mon prince viendra 
    Un jour on s'aimera 
    Dans son château heureux s'en allant 
    Goûter le bonheur qui nous attend  

     La première fois,
    Il entrerait chez moi
    M'observerais gentiment,
    Puis me caressant...
    M’emmènerait dans son royaume enchantée!
    Pour que, tel une reine, je sois gâté.

    Tout les jour,
    Nous nous regarderions avec amour
    Nous vivrons heureux comme des roi
    Ah s'embrasser avec joie

     


     

    Chanson : Blanche-Neige et les 7 nains, Un jour mon prince viendra


    votre commentaire
  • Troisième participation !


    Le printemps chez les animaux sauvages

     

     

    Ca y est, c'est terminé,

    Au revoir les soucis, bonjour le ciel bleuté !

     

    Après toutes ces longues journées d'hiver,
    Voilà le soleil,
    La forêt a mis son habit vert,
    Et dévoile ses merveilles.

     

    Les plantes se remettent en place,

    Elles renaissent, et revivent avec grâce,

    Toutes ont repris leurs belles couleurs joyeuses,

    Et espèrent une vie heureuse.

     

    Tous les oiseaux entament, le matin, des chants radieux,

    Réveillant, des hiboux agacés,

    Mais l'amour, plus volumineux,

    Empêche des batailles énervées.
     

    Le gris du ciel
    Pourra s'effacer et se changer
    En bleu d'aquarelle
    Et nous serons ensemble
    Au réveil du printemps
     

    Vous pouvez apercevoir,

    Une petite famille de lapins,

    La mère leur explique ce qu'il faut croire,

    Et comment espérer ne jamais avoir faim.

     

    Il y a aussi un couple très beau,

    De deux renards roux,

    La femelle attend une portée de renardeaux,

    Et le mâle l'observe d'un regard doux.

     

    Oh, mais, que voyons-nous,

    Une nuée de papillons colorés s'envole,

    Ils rejoignent les nuages,

    Là où se trouvent des pies folles.

     

    Près d'un arbre se cache,

    Une rivière qui ruisselle,

    Elle a pour difficile tâche,

    D'abreuver de nombreux êtres forts comme frêles.

     

    Une biche au pas léger,

    Observe son fils le faon,

    Attends qu'il soit réveillé,

    Pour lui montrer ce magnifique temps.


    Un grizzly au pelage brun,

    Boit abondamment dans la rivière citée,

    En profite pour attraper des poissons fins,

    Et renforce son agilité.

     

    Une magnifique louve grise,

    Lèche sa loupiote délicatement,

    Qui boit son lait crémeux avec gourmandise,

    Et qui lui esquisse des sourires .

     

    Tout se passe dans une pure tranquillité,

    Mais les animaux espèrent,

    Que des chasseurs insensés,

    Ne reviennent pas arracher leur chair.

     

    Après ce résumé plein d'espoir,

    Nous vous quittons,

    Mais nous pensons vous revoir,

    Pour, sûrement une nouvelle histoire.


    Chanson : Bambi 2 - Quand revient le printemps


    votre commentaire
  • Deuxième participation pour le concours n°4 qui se termine ce soir. Je vous rappelle, l'anonymat est obligatoire pour le moment !


     

    " C'est un petit garçon, au cheveux noirs corbeau, et un teint mate tout légèrement basané. Ses yeux sont bleus azur, tellement brillants que les autres le jalousent. Sa petite bouche formée délicatement ne laisse pas souvent échapper des mots, seulement: « oui », « non », « je ne sais pas, peut-être », « laisse-moi », « s'il te plaît », « bonjour », « au revoir », « hm ».

         Il pleure toutes les larmes de son corps le matin, malgré son essai de retenir sa tristesse. Les larmes coulent doucement sur ses  deux joues rosées, qui lui donne un chagrin en plus. Il regarde tristement son assiette le midi, bougeant sa fourchette argentée dans les airs de ci de là. En repartant de la cantine, il reste encore toute l'assiette, seul un petit grain a été mangé. L'après-midi, il soupire au fond de sa classe tout en regardant par la fenêtre. Et lorsqu'il voit des avions, il se dit que c'est peut-être celui-là. C'est peut-être celui là qui garde sa mère. Il espère, ça on ne peut pas dire le contraire, tous les après-midi, car on lui a dit que sa mère était au ciel... Parfois il rêve, il rêve que sa mère toque à la porte de la classe et l'emmène dans une petite maison confortable, où il jouera avec sa mère pour la première fois et rigolera avec elle... Malheureusement ses rêves sont éteints par les répliques de la professeure; ayant un peu de pitié dans ses yeux, elle vient le voir, l'appelant doucement par son prénom, caresse sa joue, et, lui demande avec compassion de recopier le travail sur son cahier. Le petit enfant obéit, hochant la tête lentement de haut en bas, continue de soupirer, et parfois, verse une petite larme qui coule sur son cahier et qui tache l'encre des textes qu'il avait écrit. Le soir, en sortant de l'école, il s'allonge sur son lit d'un air pensif, regardant son père, qui lui fronce les sourcils. Alors il essaye d'oublier, mais en vain. La nuit, il rêve couché sur un parquet; dans les bras de sa mère, dessinée à la craie, tous les soirs en secret, ce dessin, il le fait trait pour trait à partir d'un portrait... Ce portrait qui sera effacé par son père. "


     

    Chanson : Calogero, Le portrait


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique